Grand
Public
Accès
Pro

Athérosclérose

L’athérosclérose se caractérise par une accumulation de corps gras sur la paroi des artères, pouvant aller d’un simple rétrécissement à l’obstruction totale du vaisseau sanguin. Les nouvelles voies de prévention envisagent de cibler l’alimentation et la flore intestinale.

Les plaques d’athérome, ou plaques de lipides constituées notamment de cholestérol, sont très fréquentes ; tous les adultes en sont porteurs. Leur épaississement peut obstruer la circulation sanguine, les organes ne sont plus suffisamment irrigués ce qui provoque des douleurs et des modifications du rythme cardiaque. Une réaction inflammatoire locale peut aboutir à la rupture de la plaque. Quand les plaques deviennent instables et se fissurent, les conséquences sont dramatiques : 80% des cas de mort subite en découlent. La rupture d’une plaque peut ainsi déclencher un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral (AVC). S’il semble exister une susceptibilité génétique, des facteurs de risque ont été identifiés : l’excès de cholestérol et le tabac.

Les bactéries et l’alimentation en cause

Le microbiote intestinal pourrait contribuer à l’instabilité des plaques et donc à leur rupture. Certaines bactéries ainsi que les composés qu’elles libèrent provoqueraient une réaction inflammatoire qui causerait à terme la rupture de la plaque d’athérome. Une dysbiose, à savoir un déséquilibre de composition du microbiote, pourrait aussi augmenter le risque d’athérosclérose en cas de régime riche en lipides. Les bactéries semblent bien jouer un rôle important car il a même été montré que les infections et en particulier des infections des gencives (parodontites), sont des facteurs de risque d’athérosclérose.

De la prévention aux probiotiques

La prévention est cruciale : alimentation, perte de poids, arrêt du tabac… Par ailleurs, certains médicaments peuvent avoir une action bénéfique chez les personnes à haut risque souffrant d’athérosclérose. Des études sont menées pour savoir si des aliments ou des probiotiques, pourraient réduire le risque d’athérosclérose. Le régime méditerranéen est ainsi très bénéfique. Une nouvelle ère thérapeutique pourrait directement cibler l’intestin afin de contrôler le développement de la plaque d’athérome.

Les troubles liés aux coeurs et vaisseaux

  • La maladie coronarienne

    La maladie coronarienne recouvre un ensemble de troubles provoqués par un apport insuffisant du muscle cardiaque en oxygène. Alimentation, ...
    Voir